OCCE
Année scolaire 2018 - 2019
Version du 23.09.2018
Retkoop : un nom provisoire
Un nom ...

Les fonctionnalités de ce site offrent un ensemble de services qui s'étoffe peu à peu. En préparation lente depuis les années 2000, il est devenu opérationnel dans l'année scolaire 2007-2008 pour l'AD du Puy de Dôme d'abord, puis l'Allier et la Haute-Loire. Depuis d'autres départements s'ajoutent chaque année, améliorant ainsi une vision nationale de l'OCCE.

Cependant, cette "plateforme" n'avait pas encore de nom. Il fallait utiliser des périphrases pour arriver à la désigner, ou à la différencier de systèmes ressemblant. En juin 2012, Véronique B., permanente de l'OCCE 63, m'a convaincu qu'il fallait donner un nom à ce bouquet de services, de la même façon qu'un écrivain impose le titre de son roman. De plus, connaisant mon militantisme pour la Langue Internationale (Espéranto), elle m'a fortement incité à utiliser les ressources de cette langue pour dépeindre l'esprit de ce projet.

C'est pourquoi j'ai choisi le mot "ret-kooperado", qui signifie "coopération en réseau", et par abréviation "Retkoop". Ce nom illustre bien, je crois, le couplage des potentialités des réseaux informatiques d'aujourd'hui (ret-) avec la façon de travailler (-kooperado) des militants de l'OCCE, soit à l'intérieur d'une équipe de projet, soit entre les différents niveaux de l'OCCE (local, départemental, régional et national), qui coopérent les uns avec les autres, pour remplir leurs obligations légales et développer la pédagogie coopérative.

... provisoire.

Mais pour moi, donner un nom à ce site était prématuré. D'abord parce qu'il n'est qu'au début de son devenir, et que bien d'autres potentialités viendront compléter les actuelles. Les possibilités de l'informatique d'aujourd'hui permettent de débarrasser les utilisateurs de beaucoup de tâches répétitives, utilisateurs qui eux-mêmes réclament des services supplémentaires pour alléger leurs quotidiens. En outre les contraintes légales imposent de plus en plus un suivi exhaustif de ces tâches, ce que l'ordinateur sait faire par nature.

Ensuite parce que "imposer" un nom à un outil construit coopérativement, pour des travaux et projets coopératifs, qui font la promotion de la coopération, me paraissait incohérent. Viser à la coopération relègue la décision d'un seul, imposée à tous, au rang de pratique non-démocratique, surtout lorsqu'il n'y a pas d'urgence comme ici. Il faut une cohérence entre la fin et les moyens.

Et il n'est pas très compliqué aujourd'hui d'organiser une consultation pour trouver ou construire ensemble un nom pour cet outil, de la même façon que nous construisons ensemble l'outil lui-même. Cela peut prendre du temps, mais c'est une caractéristique des démocraties, de se construire dans la durée et de prendre le temps du débat pour arriver au consensus. Les arbres qui vivent longtemps mettent beaucoup de temps aussi à sortir de terre. Notre communauté OCCE, comme toute société démocratique, ne peut pas passer à côté de cette démarche coopérative.

Donc ....

Voilà comment, entre nécessité technico-relationnelle et cohérence conceptuelle, ce nom a été choisi. Mais j'espère bien que le temps viendra où nous pourrons organiser une large consultation démocratique, pour que ce nom provisoire soit remplacé par un nom choisi par l'ensemble des utilisateurs. Dès maintenant, essayez de trouver des idées, et si vous avez des propositions notez-les pour fournir le futur remue-méninge collectif. J'espère que nous ouvrirons bientôt ici-même un espace où vous pourrez déposer vos contributions et pariciper à la construction et au choix du nom définitif de Retkoop.

Samuel Gaillard
Trésorier de l'OCCE 63
Septembre 2012

Retour vers la page d'identification



Aide Mentions légales Manifeste Agile Contact